La thérapie et la Fable de La Fontaine
Clinique Psycho-Virtuelle

Clinique Psycho-Virtuelle

La thérapie et la Fable de La Fontaine

Nous comprenons que les personnes qui souffrent veulent arrêter de souffrir et se sentir libres, légères.  Et si la thérapie peut être un voyage transformateur, elle prend du temps. Ce n’est pas comme un manuel d’instructions magique dont il suffirait de suivre les étapes pour se guérir du jour au lendemain.  La thérapie ressemble davantage à l’histoire du lièvre et de la tortue : vous pouvez vous précipiter, vous investir et vous donner à fond au début, mais votre tête, votre cœur et votre corps auront chacun leur propre rythme pour s’améliorer à leur manière.

Il était une fois Mr Lièvre qui se vantait d’être l’animal le plus rapide de tous les temps.

Un jour, il aperçoit sa voisine d’en face, Mme Tortue. Il aimait beaucoup rire d’elle à cause de sa lenteur.

— Mais que tu es lente, Mme Tortue. Je crois qu’il n’y a pas d’animal plus lent que toi!

Normalement, Mme Tortue n’accorde pas d’attention à ses moquineries mais, aujourd’hui, elle est agacée.

— C’est ce que tu crois, Mr Lièvre? Faisons une course et voyons qui franchit la ligne d’arrivée le premier.

Mr Lièvre éclate de rire, mais accepte le défi.

— Une course contre vous? Ce ne sera pas une course, ce sera du gâteau!

Les deux voisins se mettent d’accord sur le trajet à parcourir. Au signal, les deux commencent à courir.

Mr Lièvre court vite comme l’éclair. Lorsqu’il n’aperçoit plus Mme Tortue derrière lui, il ralentit le pas. Il n’est pas pressé. Il est très confiant de sa vitesse et de sa légèreté. Il saute dans les champs et déguste le trèfle tendre. Il décide de se reposer quelques instants le long de la route et ferme les yeux.

  Mme Tortue continue son chemin. Elle sait que sa démarche est lente. Elle avance un pas à la fois, fixe la route, reste concentrée sur son objectif et ne s’arrête pas. Elle dépasse Mr Lièvre endormie et poursuit son chemin.

Tout à coup, Mr Lièvre se réveille en sursaut. Il s’aperçoit qu’il est loin, bien loin derrière Mme Tortue. Il s’élance et court à toute vitesse vers la ligne d’arrivée.

Trop tard! Mme Tortue gagne la course! Les animaux de la forêt s’étaient rassemblés pour voir la course. Ils applaudissent très fort! Mr Lièvre arrive, il se sent humilié.

Le lièvre a compris que la tortue a été patiente et persévérante. Il se rend compte aussi que rien ne sert de courir, il faut partir à temps. Depuis ce temps, le lièvre ne se moque plus de la tortue. Ils sont devenus de bons amis.

-Les Fables de la Fontaine

Cette fable est une bonne leçon de patience. La tortue et le lièvre sont deux animaux opposés à bien des égards, mais ce sont leurs différences qui rendent cette histoire si intéressante. Le lièvre est très rapide et pense qu’il peut gagner n’importe quelle course en courant aussi vite que possible. La tortue, elle, va plus lentement et arrive la première à la ligne d’arrivée parce qu’elle utilise son temps à bon escient plutôt que d’essayer de brûler les étapes.  Nous comprenons donc que dans un contexte thérapeutique la leçon à tirer de cette histoire est que prendre son temps n’est pas mauvais du tout. Bien sûr, l’efficacité peut être payante, mais rester concentré sur son objectif est la meilleure voie vers le succès. Il n’est pas nécessaire d’atteindre la ligne d’arrivée le plus rapidement possible, mais de se fixer un objectif et de l’atteindre de la meilleure façon possible.

Partage cet article